Les produits de saison

Chaque mois, le Jardin d’Orante vous propose de découvrir un produit de saison et des idées de recettes pour le déguster !

Sélection, consommation et conservation

Choisissez des asperges dont les pointes sont bien fermées et compactes. SI vous les aimez tendres, préférez les asperges les plus grosses (hé oui, elles sont moins riches en fibres ligneuses), mais veillez à les consommez rapidement, car plus vous attendrez avant de les déguster et plus elles gagneront en fibres.

Vous pouvez conserver vos asperges au réfrigérateur en entourant la base de la botte de papier essuie-tout humide et en la plaçant dans un sac plastique.

Astuces culinaires

- Il n’est pas nécessaire de parer les asperges vertes, mais les asperges blanches doivent être épluchées. Pour cela, placez l’asperge tête devant vous. Epluchez la queue de l’asperge avec un économe en la tournant régulièrement.

- Les asperges se dégustent seules avec une vinaigrette ou bien préparées avec des œufs, des volailles, en salades, avec des fromages doux, ou en accompagnement de viandes blanches.

- Les asperges blanches cuiront dans une casserole d’eau  en vingt minutes. Les asperges vertes cuiront en 5 minutes de moins.

- Pour que vos asperges vertes restent bien vertes, plongez-les dans un bain d’eau glacée en fin de cuisson, avant de les égoutter.

0 Commentaire(s)

Sélection, consommation et conservation

Au magasin, sélectionnez des  tomates fermes, à la peau bien lisse et de couleur uniforme. Le vrai gage de qualité reste son odeur, très parfumée.

Conservez-la de préférence à température ambiante : le réfrigérateur lui fait perdre de sa saveur. Surtout si vos tomates sont encore un peu vertes : elles continueront à mûrir dans un endroit chaud.

Avant de la consommer, lavez-la à l’eau claire et ôtez son pédoncule.

Astuces culinaires

-  Choisissez des tomates en conserve pour réaliser de savoureuses sauces et des coulis.

-  Séchez-les et conservez-les dans de l’huile d’olive pour agrémenter vos pâtes et salades méditerranéennes !

-  Pour retirer la peau des tomates, le plus simple reste de les plonger quelques secondes dans de l’eau bouillante.

-  Cet été, relevez vos tomates avec un peu de sel et de céleri pour en faire un gaspacho.

0 Commentaire(s)

Sélection, consommation et conservation

Lorsque vous sélectionnez vos avocats, assurez vous simplement qu’ils ne soient pas déjà mous au toucher, signe qu’ils seraient déjà à maturité, et soulevez le pédoncule : la chair qui apparaît doit être d’un joli vert clair.

Savoir quand un avocat est prêt à être dégusté est un casse-tête auquel nous sommes tous confrontés. A température ambiante, ils arrivent à maturité entre 1 et 5 jours.  Pour savoir s’ils sont mûrs, leur chair doit être souple quand vous les pressez délicatement à côté du pédoncule.

Astuces culinaires

- Pour faire mûrir un avocat plus rapidement, placez-le dans un sac en papier ou du papier journal avec une banane ou une pomme, à température ambiante.

- Pour empêcher la chair de l’avocat de noircir, laissez le noyau et enduisez-la de jus de citron et placez-le dans un récipient hermétique au réfrigérateur.

- Attention, ne conservez pas les avocats au frigo ! Ils n’aiment pas le froid et, en dessous de 5° C, ils noircissent.

- Le saviez-vous ? L'avocat remplace l'huile et le beurre dans vos gâteaux pour des pâtisseries toujours gourmandes mais meilleures pour la santé !

0 Commentaire(s)

Sélection, consommation et conservation

Ne vous fiez pas à la couleur de son écorce mais plutôt à son parfum : un bon ananas peut être vert mais son parfum doit être plein et fruité.

Choisissez votre ananas parmi les plus lourds, et vérifiez la fermeté et le vert de ses feuilles.

Conservez ensuite votre fruit entier 1 ou 2 jours à température ambiante ou 4 à 5 jours au réfrigérateur. Coupé, vous pouvez le conserver, recouvert d’un peu d’eau, quelques jours au frigo dans un contenant hermétique.

Astuces culinaires

- Technique de découpe : tranchez le haut (feuilles) et le bas de l’ananas. Placez-le à la verticale et retirez l’écorce au couteau. Découpez ensuite le fruit en rondelles et pensez à en retirer le cœur (plus dur et donc moins digeste).

- L’ananas se déguste aussi poêlé : faites-le revenir dans un fond de beurre ou d’huile d’olive jusqu’à ce qu’il soit légèrement caramélisé.

- Pensez à l’intégrer à vos recettes salées : l’ananas se marie idéalement avec le gingembre, le lait de coco ou encore la coriandre. Place à l’exotisme !

- Pour accélérer la maturité de votre ananas, placez-le dans du papier kraft.

0 Commentaire(s)

Sélection, consommation et conservation

Sélectionnez des pamplemousses à la peau lisse, ferme et brillante.  Vous pouvez également les soupeser : ils doivent être lourds !

Enfin, choisissez selon vos préférences des pamplemousses à la peau rosée (plus sucrés) ou jaune (plus acidulés).  

Vous pouvez conserver les pamplemousses  environ une semaine à température ambiante. Pour une conservation plus longue, optez pour la conservation au frigo, dans le bac à légumes. Ce fruit supporte également la congélation à condition de le placer pelé ou en jus au congélateur.

Astuces culinaires

- Une fois ouvert, consommez le pamplemousse immédiatement, car sa pulpe s’oxyde à l’air et lui fait perdre ses vitamines.

- La façon la plus simple de déguster un pamplemousse est de le couper en deux, puis d’utiliser une  cuillère à pamplemousse, aux bords dentelés.

- Le jus de pamplemousse fait une excellente sauce : faites-le réduire entre 5 et 10 minutes puis nappez-en vos viandes blanches, poissons et crustacés.

0 Commentaire(s)

Sélection, consommation et conservation

Choisissez des fruits dont la peau est lisse et bien tendue, sans trace de choc. La queue doit être toujours présente et bien attachée. Sa peau doit être ferme : la poire continuer sa maturation chez vous.

Côté conservation, rien de plus simple ! Conservez-la  à l’air ambiant, si possible toutefois à l’abri de sources de forte chaleur ou d’humidité. Selon les variétés et le stade de maturité, la poire se conserve de quelques jours à quelques semaines.

La poire  se déguste de mille façons, vous n’aurez que l’embarras du choix pour la savourer :

- Nature, à tout moment de la journée, en en-cas ou en dessert.

- Dans un plat salé, crue ou cuite, elle s’accommode tout particulièrement dans des salades composées, avec des noix, mais aussi du fromage.

- Poêlée dans du beurre ou pochée, pour accompagner canards, viandes blanches ou gibiers, en version sucré-salé. Elle se marie également  avec des noix de St-Jacques ou du foie gras, pour des plats festifs raffinés.

- En dessert sucré, la poire garnira idéalement les salades de fruits, gâteaux et tartes, sans oublier la galette des rois en version poire-chocolat. Elle se révèle aussi en compote, confiture ou gelée, relevées d'épices, comme la vanille, la cannelle ou le gingembre.

Astuces culinaires

- Besoin de faire mûrir rapidement une poire ? Placez-la quelques heures au réfrigérateur dans le bac à légumes puis placez-la à nouveau à température ambiante pour lui laisser finir de mûrir !

- Dans une salade de fruits, la poire sera sublimée par les herbes aromatiques telles que la verveine, la menthe ou encore la mélisse.

- A la Belle-Hélène, elle se veut gourmande, cuite dans son sirop et servie avec une boule de glace vanille et du chocolat fondu

0 Commentaire(s)

Sélection, consommation et conservation

Choisissez les rutabagas de petite ou moyenne taille, les plus gros risquant d’être filandreux. Les rutabagas doivent être bien fermes et lourds, et leur peau sans taches noires, synonymes de moisissures).

Vous pouvez conserver le rutabaga cru avec ses fanes jusqu’à 3 semaines dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Nous ne vous recommandons toutefois pas une conservation si longue : le cœur a tendance à devenir filandreux avec le temps, augmentant le temps de cuisson ; et les fanes se faneront et jauniront au bout de quelques jours.

Cuit, il se conservera quelques jours dans un contenant hermétique. Attention toutefois, plus vous les conservez, plus le goût deviendra prononcé.

Les fanes du rutabaga sont comestibles. Elles se cuisinent comme les fanes de navets avec cependant un goût piquant plus prononcé! Vous pouvez même les cuisiner si elles sont flétries, tant qu’elles n’ont pas jauni. Leur temps de cuisson est beaucoup plus long que pour les navets. Mais cela en vaut le coup : le rutabaga se cuisine en purée, en pot-au-feu, en potée, en frites, en galettes, ou en soupe.

Astuces culinaires

Le rutabaga est un véritable légume passe-partout, qui s’intégrera à merveille à toutes sortes de recettes :

  • Râpés, vous pouvez les ajouter  à une salade de carotte ou de chou, assaisonnés de la savoureuse sauce salade sans huile Dijonnaise Jardin d’Orante.
  • Glacés, pour des recettes qui sentent bon les fêtes ! Coupez-les en tranches de 3 mm d'épaisseur. Faites chauffer du miel et du beurre jusqu'à ce que la préparation caramélise, déglacez avec un peu d'eau, puis ajoutez les tranches de rutabaga. Faites revenir jusqu'à ce qu'elles soient bien tendres.
  • Mixés, en purée, avec d’autres délicieux légumes du potager : carottes, navets,  poireaux, oignons et pommes de terre…
0 Commentaire(s)

Sélection, consommation et conservation

Privilégiez un brocoli aux tiges fermes et à la tête compacte. Evitez les brocolis aux fleurs jaunes, car cela démontre qu’il manque de fraicheur : le brocoli pourrait alors avoir gagné en amertume.
Vous pouvez conserver le brocoli 4 à 5 jours au réfrigérateur, mais vous pouvez aussi le faire blanchir pour ensuite le congeler. Autre possibilité étonnante et goûteuse : comme la chou qui se transforme ainsi en choucroute, le brocoli peut être lacto-fermenté.
Faites plutôt cuire votre brocoli à la vapeur que directement dans l’eau bouillante, car ainsi il conservera sa fermeté ainsi que ses nutriments.
Les tiges du brocoli se consomment également, alors ne les jetez plus ! Une astuce pour bien les cuisiner : coupez-les dans le sens de la longueur.

Astuces culinaires

Le brocoli est l’un de ces légumes que l’on peut savourer toute l’année ! Sa texture croquante et ses bienfaits nutritionnels en font un véritable légume bien-être savoureux. Quelques astuces pour en apprécier toute sa douceur :
• Le brocoli se consomme souvent dans des préparations telles que les poêlées, risottos, purées et soupes de légumes.
• Le brocoli se marie également très bien aux recettes asiatiques : cuisinez-le avec des sauces épicées ou japonaises, telles que la sauce au curry ou la sauce teriyaki.
• Une idée très sympathique pour faire consommer ce légume aux petits (aux grands aussi !) : la tempura, une alternative plus saine aux frites trop grasses !
• Pour assurer une bonne conservation de sa couleur verte, n’oubliez pas de les plonger un court instant dans de l’eau glacée après cuisson !

0 Commentaire(s)

Sélection, consommation et conservation

Les blettes sont cultivées et récoltées dans le sud de la France, pour être vendues entre les mois de septembre et de novembre. Choisissez les blettes aux feuilles bien colorées, souples, fermes, et non flétries. Veillez à ce que les tiges n’aient pas de tâches noires ou brunes à leur base : c’est une marque d’oxydation qui indique qu’elles n’ont pas été cueillies récemment.

Les blettes se conserveront plus longtemps si elles sont cueillies en bottes qu’en feuilles individuelles. Pour optimiser leur conservation, placez-les dans un torchon bien serré, en mouillant le côté du torchon en contact avec la base des côtes, et placez-les au réfrigérateur.

Vous pouvez consommer les feuilles de blette, comme ses côtes, crues ou cuites. Pour les déguster crues, préparez-les en salade composée, accompagnées de crudités et d’une sauce relevée pour nuancer leur amertume. Cuites, vous pouvez les cuisiner en gratins, tartes ou poêlées. Les blettes peuvent être cuites à l’eau salée, à la vapeur ou simplement revenues dans une poêle.

Astuces culinaires

• Vos blettes ne noirciront pas à la cuisson si vous mettez un filet de citron dans leur eau de rinçage et dans leur eau de cuisson.
• Enlever les fils des côtes de blettes peut parfois s’avérer difficile. Pour vous faciliter la tâche, entaillez la base de celles-ci et tirez pour que les fils viennent. Faites la même chose pour l'autre côté de la côte.
• Vos blettes sont cuites lorsque leur chair s'écrase sous la pression de vos doigts.

0 Commentaire(s)

Sélection, consommation et conservation

Sélectionnez les fruits lorsqu’ils sont bien noirs, charnus et brillants. Si vous les achetez en barquette au supermarché, veillez à ce que les fruits du dessous ne soient pas écrasés. Si vous les cueillez vous-même, assurez-vous qu’ils se détachent facilement de leur tige. Une fois cueillies, les mûres sont à consommer rapidement : elles ne se conservent que 3 jours maximum au réfrigérateur. Alors, si vous souhaitez prolonger le plaisir, cuisinez-les rapidement en confiture ou congelez-les.

On consomme généralement la mûre en dessert, nature ou saupoudrée d'un peu de sucre. On l’appréciera également pour agrémenter un yaourt nature ou du fromage blanc. Elles donnent aussi un petit goût acidulé à vos salades de fruits. La mûre vous rappellera sûrement des souvenirs d’enfance, ce fruit étant apprécié pour la composition de délicieuses gelées et confitures typiques de nos grands-mères, mais se cuisine aussi très bien dans des gâteaux, tartes ou crumbles !

Astuces culinaires

• Utilisez les feuilles de la mûre pour en faire une tisane. En hiver, ses vertus antiseptiques vous aideront à lutter contre un léger mal de gorge.
• Malgré son côté très éphémère, il est possible de consommer des mûres tout au long de l’année ! Pensez tout simplement à les congeler : d’abord sur une plaque avant de les mettre sous sachet.
• Associée à des rondelles d’orange en infusion, la mûre participera à la constitution d’ une excellente eau détox

0 Commentaire(s)

Sélection, consommation et conservation

Selon vos goûts, vous pouvez choisir entre pruneaux demi-secs (jusqu’à 35% d’humidité) et pruneaux secs qui, quant à eux, ont une humidité maximum de 23 %. Par conséquent, il est fréquent que ces derniers soient réhydratés dans de l'eau ou du vin rouge avant de les cuire pour la traditionnelle compote de pruneaux ou pour une salade de fruits.

La technique de séchage utilisée et leur contenu élevé en sucre font que les pruneaux se conservent très facilement dans un endroit frais et sec. Pour prolonger leur conservation, on peut également les placer au réfrigérateur. Cela peut néanmoins provoquer leur assèchement. Pas de panique ! Il suffit alors souvent de les faire tremper dans un liquide (eau, jus, alcool…) pour leur redonner leur moelleux caractéristique.

Astuces culinaires

Le pruneau peut aisément se transformer en votre meilleur allié gourmandise :
• Farci (de pâte d'amande, de noix, de chocolat, ou bien même de fromage) ou encore enrobé de chocolat, il devient une friandise saine !
• N’hésitez pas à le cuisiner dans vos plats salés : il accompagne avec originalité vos viandes blanches (porc, veau…) pour une merveilleuse alliance sucré-salé.
• Vous n’appréciez pas sa texture ? Laissez-vous tenter par un smoothie ! Notre recommandation : avec de la banane, pour une consistance idéale.
• Ecologie - Incroyable mais vrai : les noyaux de pruneaux sont utilisés comme combustible !
• Beauté - Réduits en poudre, les noyaux de pruneaux constituent un excellent exfoliant !
• En parlant de noyaux, achetez vos pruneaux non dénoyautés lorsque vous prévoyez de les cuisiner en recette salée : ils apporteront une touche d'amertume, mais aussi de la pectine, qui sert de liant pour la sauce

0 Commentaire(s)

Sélection, consommation et conservation

Les framboises se vendent généralement en petites barquettes. Aussi, nous vous conseillons de prendre le temps d’observer le fond de la barquette lors de l’achat afin de vérifier l’absence de fruits écrasés. Préférez les baies bien charnues, fermes et brillantes. Il est difficile de se fier à la couleur car elle change selon les variétés.
Vous pouvez les conserver dans leur emballage mais pas plus de deux ou trois jours maximum. Très fragiles, leur fraîcheur est éphémère, même à l'abri dans le bac à légumes du réfrigérateur. Sucrez-les légèrement cela permettra de les garder un peu plus longtemps.

Encore plus fragiles que les fraises, les framboises supportent mal la chaleur, le transport et les manipulations. Consommez-les donc les plus fraîches possible !

Astuces culinaires

Ramène ta framboise !
• L'eau a tendance à la ramollir, rincez-les donc délicatement dans l’eau avant de la manger.
• Dégustez-la tout juste cueillie à la croque, c’est un délice !
• Associez-la à du fromage de chèvre, le résultat est d’une exquise gourmandise !
• Donnez une petite touche d’originalité à vos préparations à base de viande blanche avec quelques framboises.
• Ajoutez quelques framboises dans votre fromage blanc, cela fera un dessert léger et frais.
• Faites voyager vos papilles en mariant des framboises à du chocolat fondu.

0 Commentaire(s)
Résultats 25 - 36 sur 83.