Nouveau Juin 2018 - Boulgour

Le boulgour est une céréale du Moyen-Orient qui se rapproche fortement du blé de par sa culture et sa consommation. Laissez cette céréale vous transporter en Orient. 

Histoire

Le boulgour est un incontournable de la gastronomie du Moyen-Orient, notamment dans la cuisine syrienne et libanaise (taboulé, kebbeh, mjadra au bourghol…), mais aussi en Irak. La culture du boulgour se rapproche de celle du blé, il est semé à l’automne et récolté à sa maturité fin juillet. Le boulgour est utilisé comme ingrédient principal, accompagné de différentes épices et herbes aromatiques. Le boulgour est l’un des principaux ingrédients du kishk, un mélange de boulghour et de yoghourt fermenté pendant une semaine, puis séché au soleil.

Bienfaits

Puisqu’il appartient à la famille des produits céréaliers, le boulgour est un véritable aliment nutritif : riche en fibres alimentaires et en vitamine B, il s’intègre partout dans vos recettes. Le boulgour apporte 370 kcal pour 100 g. Il a donc la même valeur énergétique que les pâtes ou la semoule, ce qui en fait un aliment assez riche. Il est également très riche en glucides lents, qui sont mieux absorbés par l’organisme. Il représente une excellente source de fer, de magnésium et de phosphore. De plus, le boulgour a un indice glycémique très bas, ce qui signifie qu’il se digère lentement et donc qu’il ne produira pas beaucoup de sucres, ce qui est très utile pour les personnes qui souhaitent s’affiner ou qui sont diabétiques.

Sélection, consommation et conservation

Le boulgour peut être cuisiné pour des plats froids ou des salades en le réhydratant dans de l’eau bouillante. Celui-ci se cuisine aussi comme du riz, absorbant trois fois son volume d'eau. Son utilisation phare dans la salade de taboulé est connue : d’origine libanaise, elle contient en plus du boulgour, du persil, des tomates, de la menthe, de l’huile et du jus de citron. On peut donc consommer le boulgour chaud comme froid ! Son goût se rapproche de la noisette.

Le boulgour se conserve dans un emballage plastique ou un contenant hermétique à l’abri de la lumière. Une fois réhydraté, il se conserve jusqu’à 4 jours au réfrigérateur.

Astuces culinaires

Le boulgour se cuit comme le riz, soit dans deux fois son volume d’eau. Dépendamment de la sorte de blé utilisée pour le faire, il peut nécessiter un peu plus d’eau, mais cela sera indiqué sur l’emballage. Selon les recettes, on peut aussi simplement le réhydrater en le mettant à tremper dans de l’eau tiède pour qu’il gonfle.

Idées de recettes

Les produits de saison

Les produits de saison

Produits de la même gamme

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Donnez votre avis

Juin 2018 - Boulgour

Juin 2018 - Boulgour

Sélection, consommation et conservation

Le boulgour peut être cuisiné pour des plats froids ou des salades en le réhydratant dans de l’eau bouillante. Celui-ci se cuisine aussi comme du riz, absorbant trois fois son volume d'eau. Son utilisation phare dans la salade de taboulé est connue : d’origine libanaise, elle contient en plus du boulgour, du persil, des tomates, de la menthe, de l’huile et du jus de citron. On peut donc consommer le boulgour chaud comme froid ! Son goût se rapproche de la noisette.

Le boulgour se conserve dans un emballage plastique ou un contenant hermétique à l’abri de la lumière. Une fois réhydraté, il se conserve jusqu’à 4 jours au réfrigérateur.

Astuces culinaires

Le boulgour se cuit comme le riz, soit dans deux fois son volume d’eau. Dépendamment de la sorte de blé utilisée pour le faire, il peut nécessiter un peu plus d’eau, mais cela sera indiqué sur l’emballage. Selon les recettes, on peut aussi simplement le réhydrater en le mettant à tremper dans de l’eau tiède pour qu’il gonfle.

Donnez votre avis