Le céleri : branche et rave.
Le céleri est issu de la plante ache des marais. Les côtes et les feuilles forment le céleri-branche et la racine et les graines constituent le céleri-rave. Ces deux parties du légume sont utilisées en cuisine. Avec un goût avoisinant celui du fenouil, le céleri est souvent utilisé en soupe, crème, rémoulade ou gratin.

Les bienfaits

Les bienfaits du céleri sont nombreux. Ceci explique pourquoi, jusqu’à la Renaissance, cette plante était utilisée pour ses vertus médicinales et non culinaires. Avec seulement 18 kcal/100g, le céleri est désormais connu pour son action en « calories négatives ». En effet, il possède moins de calories qu’il n’en faut au corps pour le digérer. Ce légume est donc souvent conseillé pour les cuisines dites « minceur ». Pour en tirer le meilleur bénéfice, pensez à le déguster cuit, cru, à l’eau ou à la vapeur. Riche en fibres, il aide également au transit intestinal. Sa forte teneur en potassium et sodium lui confère également des propriétés diurétiques. Et pour couronner le tout, le céleri est riche en vitamines. Donc, pour faire bref, le céleri n’est pas sexy mais il pourrait devenir ton meilleur ami avant l’été !

Histoire

L’ache des marais, plante d’où est issu le céleri, est originaire de la région méditerranéenne. L’ache faisait notamment partie des ingrédients de la porée, soupe populaire au Moyen-Age. C’est grâce au travail des botanistes que cette plante devient un légume à part entière à compter du XVIème siècle. En enfouissant l’ache dans le sol, la plante est devenu petit à petit le céleri-branche au goût adoucit. Aujourd’hui, le céleri-branche est notamment produit dans la région de la Loire, du Sud-ouest et des Pyrénées-Orientales. Elle est disponible sur le marché de fin juin à février. Le céleri-rave, quant à lui, est cultivé dans le Nord et la région parisienne, il est disponible de mi-septembre à fin avril.

Le céleri, un légume aphrodisiaque ?
Proverbe du sud de la France : « Si femme connaissait la vertu du céleri sur l'homme, elle en planterait de Paris jusqu'à Rome ».

Sélection, consommation et conservation

Choisissez un céleri branche bien frais en privilégiant des branches fermes et cassantes, des feuilles bien vertes et brillantes et un pied sans tâche. Pour choisir un céleri-rave, veuillez uniquement à ce que cette boule soit bien lourde et sans tâche. Conservez le au réfrigérateur, une à deux semaines maximum.

Astuces culinaires

• Cru, en bâtonnets avec la sauce de votre choix à l’apéro.
• Cru, en sauce rémoulade avec de la mayonnaise, moutarde, câpre, cornichons et fines herbes.
• En soupe avec des navets, poireaux et pommes de terre.
• Lactofermenté, en salade.
• Réduit en poudre, il devient le sel de céleri.
• Avec d’autres légumes-racines dans un couscous.
• En purée avec du jus de citron et des pommes de terre.
• En bâtonnets rôtis au four, badigeonnés d’huile d’olive et de quelques herbes.
• En gratin, avec des pommes de terre et un peu de muscade.

Idées de recettes

  • Purée de céleri et betterave

    Préparation :  20 minutes Cuisson :  20 minutes Ingrédients pour 4 personnes 1 céleri rave 80 g de crème fraîche liquide entière 2 échalotes 200 g de betteraves cuites 2 cuillères à soupe de condiment balsamique et jus de framboise...

Les produits de saison

Les produits de saison

Produits de la même gamme

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Donnez votre avis

Juin 2013 - Céleri

Juin 2013 - Céleri

Le céleri, un légume aphrodisiaque ?
Proverbe du sud de la France : « Si femme connaissait la vertu du céleri sur l'homme, elle en planterait de Paris jusqu'à Rome ».

Sélection, consommation et conservation

Choisissez un céleri branche bien frais en privilégiant des branches fermes et cassantes, des feuilles bien vertes et brillantes et un pied sans tâche. Pour choisir un céleri-rave, veuillez uniquement à ce que cette boule soit bien lourde et sans tâche. Conservez le au réfrigérateur, une à deux semaines maximum.

Astuces culinaires

• Cru, en bâtonnets avec la sauce de votre choix à l’apéro.
• Cru, en sauce rémoulade avec de la mayonnaise, moutarde, câpre, cornichons et fines herbes.
• En soupe avec des navets, poireaux et pommes de terre.
• Lactofermenté, en salade.
• Réduit en poudre, il devient le sel de céleri.
• Avec d’autres légumes-racines dans un couscous.
• En purée avec du jus de citron et des pommes de terre.
• En bâtonnets rôtis au four, badigeonnés d’huile d’olive et de quelques herbes.
• En gratin, avec des pommes de terre et un peu de muscade.

Donnez votre avis