« Quel est le sport le plus fruité ?
La boxe. Vous ramenez votre fraise, vous encaissez une pêche en pleine poire et vous tombez dans les pommes … »

C’était bien trop beau pour être vrai…
Il faisait bon, il faisait beau. Nous avions tous fait tomber nos écharpes et nos manteaux pour les troquer contre nos chics lunettes de soleil. Oui, mais ça, c’était avant…
Avant que les nuages et la pluie fassent leur grand retour pour nous jouer de mauvais tours.
Rassurez-vous, nous avons trouvé le coupable… ou plutôt la coupable !
Elle est juteuse, goûteuse et pulpeuse. Très rafraîchissante et sucrée, charnue et fruitée à la fois.
Elle nous a enlevé les rayons de soleil pour parer sa peau velouté de leurs jolies couleurs jaune, rouge et orangées. Mais pourquoi les criminels ont-ils donc autant de sex-appeal ?

Nous ne ferons pas durer le suspense plus longtemps : la coupable c’est la pêche !
Connaissant son lien de parenté avec le péché, cela ne fait aucun doute : c’est bien elle la vilaine !

Les bienfaits

La pêche est très appréciée pour ses propriétés réhydratante et désaltérante ; ce qui en fait une partenaire idéale en période de grande chaleur.
Source de fibres alimentaires, ce fruit a également une importante teneur en minéraux, indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. Comptez en moyenne pour 100 g de pêches, 190 mg de potassium, 20 mg de phosphore et 6mg de calcium.
Très bonne pour l’énergie, la peau et la mémoire, la pêche est très peu calorique (87% d’eau et 9% de glucides en moyenne). Faites donc le plein de pêches et … surtout gardez-la !

Histoire

La pêche a longtemps été considérée comme un symbole de fertilité et d’immortalité en Chine, son pays d’origine. Elle est arrivée en France entre le 15ème et le 17ème siècle. Le Roi Soleil appréciait tellement ce fruit qu’il avait demandé à ses jardiniers de créer une cinquantaine de variétés aux noms assez évocateurs comme le « têton de Vénus » ou « la Belle de Vitry ». Force est de constater que la pêche a toujours inspiré des pensées peu catholiques…

Sélection, consommation et conservation

Une pêche peut en cacher deux autres : le brugnon et la nectarine. Une légende dit que le brugnon et la nectarine seraient issues d’un croisement entre le pêcher et le prunier. La légende est fausse !
Figurez-vous qu’en réalité, toutes trois sont cousines naturellement issues du Prunus persica, une variété de pêcher. On les différencie à l’aspect de leur peau : veloutée chez la pêche, lisse chez le brugnon et la nectarine. C’est l’adhérence de la chair au noyau qui départage ces deux dernières : chez la nectarine, le noyau se détache sans difficulté de la chair contrairement au brugnon.
Il existe une grande variété de pêches : les pêches blanches, les pêches jaunes et les pêches de vigne. Mais les plus savoureuses sont bien uniques en leur genre : elles ont une belle peau sans défaut, une chair souple qui cède à la seule pression des doigts et un délicieux parfum de pêche. Comme en amour, laissez-vous donc guider par votre odorat et votre toucher pour choisir vos pêches, ne vous laissez jamais influencer par le physique.
Vous pouvez conserver vos pêches pendant 3 à 5 jours dans une jolie corbeille de fruits.
Attention ! Interdiction de les mettre au réfrigérateur, vous risqueriez de les vexer et de les rendre farineuse et moins goûteuse. Quel gâchis !

Astuces culinaires

Bonne à marier aux entrées comme aux desserts. Alors, vous l’épousez ou pas ? :
• Dégustez-la simplement nature, elle est tellement désaltérante.
• Grillez-la pêche au four une dizaine de minutes et nappez-la d’une sauce caramel. Quelle gourmandise !
• Ajoutez-la dans les glaces, les granités ou les sorbets, elle sera délicieuse !
• Garnissez votre volaille et vos fruits de mer avec quelques tranches de pêche pour un plat riche en arômes.

Idées de recettes

  • Brochettes de lotte et ses pêches

    Préparation :  15 minutes Cuisson :  15 minutes Ingrédients pour 4 personnes 1kg de lotte en morceaux de 3cm 8 tranches de bacon 2 grosses pêches jaunes coupées en quartiers 8 branchettes de thym frais 3 cuillères à soupe d’ huile d’olive...

Les produits de saison

Les produits de saison

Produits de la même gamme

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Donnez votre avis

Mai 2014 - Pêche

Mai 2014 - Pêche

Sélection, consommation et conservation

Une pêche peut en cacher deux autres : le brugnon et la nectarine. Une légende dit que le brugnon et la nectarine seraient issues d’un croisement entre le pêcher et le prunier. La légende est fausse !
Figurez-vous qu’en réalité, toutes trois sont cousines naturellement issues du Prunus persica, une variété de pêcher. On les différencie à l’aspect de leur peau : veloutée chez la pêche, lisse chez le brugnon et la nectarine. C’est l’adhérence de la chair au noyau qui départage ces deux dernières : chez la nectarine, le noyau se détache sans difficulté de la chair contrairement au brugnon.
Il existe une grande variété de pêches : les pêches blanches, les pêches jaunes et les pêches de vigne. Mais les plus savoureuses sont bien uniques en leur genre : elles ont une belle peau sans défaut, une chair souple qui cède à la seule pression des doigts et un délicieux parfum de pêche. Comme en amour, laissez-vous donc guider par votre odorat et votre toucher pour choisir vos pêches, ne vous laissez jamais influencer par le physique.
Vous pouvez conserver vos pêches pendant 3 à 5 jours dans une jolie corbeille de fruits.
Attention ! Interdiction de les mettre au réfrigérateur, vous risqueriez de les vexer et de les rendre farineuse et moins goûteuse. Quel gâchis !

Astuces culinaires

Bonne à marier aux entrées comme aux desserts. Alors, vous l’épousez ou pas ? :
• Dégustez-la simplement nature, elle est tellement désaltérante.
• Grillez-la pêche au four une dizaine de minutes et nappez-la d’une sauce caramel. Quelle gourmandise !
• Ajoutez-la dans les glaces, les granités ou les sorbets, elle sera délicieuse !
• Garnissez votre volaille et vos fruits de mer avec quelques tranches de pêche pour un plat riche en arômes.

Donnez votre avis