« C’est quoi le pire ? Se manger un navet ou s’en mater un ? »

L’hiver fut long, froid et éreintant (Bonjour la déprime !)…
Mais ça, c’était avant ! Maintenant, c’est le printemps. On se délecte déjà de toutes les petites douceurs printanières, de retour sur la scène des plaisirs (très inspirés ce mois-ci, vous avez remarqué ?). En voici une qui, avec sa délicatesse légendaire, devrait certainement apporter un vent de printemps dans vos assiettes…
Notre star du mois est une plante potagère très appréciée pour sa racine charnue et arrondie. Sous sa peau allant du blanc au violet selon les variétés, sa chair blanche offre les saveurs les plus fines si le légume est bien choisi.
Tout cela pourrait vaguement vous faire penser au rutabaga. Et bien non ! Notre star du mois, c’est le navet. Et s’il n’y en navet plus, sachez qu’il y en a encore.

Les bienfaits

Pas si navet que ça le navet !
Gorgé d’eau, ce légume est très bien pourvu en fibres ainsi qu’en vitamines B et C.
Il fait une bonne source de minéraux et de calcium…et pour un très faible apport calorique (18 kcal pour 100g) !
Le navet est revitalisant, rafraîchissant et très recommandé pour ceux et celles qui font attention à leur ligne.

Histoire

Originaire du bassin méditerranéen, le navet était très apprécié des Grecs et des Romains. Il était l’un des légumes les plus populaires… Mais ça, c’était avant l’arrivée de la pomme de terre qui, rapidement, le détrôna et s’invita sur toutes les tables au 19ème siècle.
Dès lors, le navet était tombé dans l’oubli, longtemps considéré comme un « légume de disettes ».
En plus de souffrir de cette réputation, il fut boudé pour sa saveur dite « amère » et son goût « fade ».

L’histoire du navet prend une toute nouvelle tournure depuis quelques années. Avec la mode des légumes anciens, on le redécouvre et de grands chefs comme le Chef Marc Veyrat le remettent au goût du jour.

Sélection, consommation et conservation

Ce n’est pas parce qu’il s’agit de navets qu’il faut choisir les plus mauvais.
Il convient de les choisir bien fermes, lourds et ronds. Préférez ceux de petite et moyenne taille aux plus gros, ces derniers risquant d’être bien trop amers et filandreux. Ils doivent avoir une peau lisse, sans tâche et d’une couleur franche.
Si vous rencontrez des navets filandreux, spongieux ou creux, passez votre chemin : ils n’en valent pas la peine.

Emballés dans un sachet perforé, les navets se conservent dans un endroit sombre et frais ou tout simplement dans le bac à légumes du réfrigérateur pendant 4 à 5 jours tout ou plus.
En vieillissant, le navet devient mou, creux et filandreux. N’attendez donc pas trop longtemps pour le passer à la casserole.

Astuces culinaires

Tester le navet, c’est l’adopter :
• Dégustez-le cru, cela fait un bel apéro light pour l’été.
• Renforcez la pointe de sucre des navets nouveaux avec un peu de sirop d’érable, une association originale qui fera mouche !
• Ne jetez pas les fanes, elles sont délicieuses préparées comme des épinards.
• A l’Italienne : creusez et farcissez le navet avec du risotto et faites le gratiner au four.
• Associez les navets aux carottes, cela fera une excellente cure en vitamines C et en provitamines A.
• Faites-en une purée, plus fine et plus onctueuse qu’une purée de pommes de terre !

Idées de recettes

Les produits de saison

Les produits de saison

Produits de la même gamme

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Donnez votre avis

Mars 2015 - Navet

Mars 2015 - Navet

Sélection, consommation et conservation

Ce n’est pas parce qu’il s’agit de navets qu’il faut choisir les plus mauvais.
Il convient de les choisir bien fermes, lourds et ronds. Préférez ceux de petite et moyenne taille aux plus gros, ces derniers risquant d’être bien trop amers et filandreux. Ils doivent avoir une peau lisse, sans tâche et d’une couleur franche.
Si vous rencontrez des navets filandreux, spongieux ou creux, passez votre chemin : ils n’en valent pas la peine.

Emballés dans un sachet perforé, les navets se conservent dans un endroit sombre et frais ou tout simplement dans le bac à légumes du réfrigérateur pendant 4 à 5 jours tout ou plus.
En vieillissant, le navet devient mou, creux et filandreux. N’attendez donc pas trop longtemps pour le passer à la casserole.

Astuces culinaires

Tester le navet, c’est l’adopter :
• Dégustez-le cru, cela fait un bel apéro light pour l’été.
• Renforcez la pointe de sucre des navets nouveaux avec un peu de sirop d’érable, une association originale qui fera mouche !
• Ne jetez pas les fanes, elles sont délicieuses préparées comme des épinards.
• A l’Italienne : creusez et farcissez le navet avec du risotto et faites le gratiner au four.
• Associez les navets aux carottes, cela fera une excellente cure en vitamines C et en provitamines A.
• Faites-en une purée, plus fine et plus onctueuse qu’une purée de pommes de terre !

Donnez votre avis