Août 2015 - Pruneau

Août 2015 - Pruneau

Le pruneau, un fruit qui ne compte pas pour des prunes !
… Ah ça non. Au contraire ! Le pruneau est en réalité une prune séchée, traditionnellement au soleil ou dans des fours à pain. Ce met se distingue du fruit frais duquel il est dérivé par ses hautes qualités nutritives… et ses propriétés laxatives ! Une réputation qui lui vaut aujourd’hui de connaître un véritable succès commercial : ce sont 42 000 tonnes de pruneaux qui sont commercialisées chaque année, pour un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros… Quand on vous dit que ce fruit ne compte pas pour des prunes !

Les bienfaits

Riches en fibres, en minéraux (fer, potassium) et en fructose, les pruneaux apportent rapidement l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de nos muscles.
De par les fibres qu’ils contiennent, les pruneaux stimulent le gros intestin, produisant un effet laxatif naturel. En consommant régulièrement des pruneaux, vous contribuez à rétablir le bon fonctionnement de votre système digestif, c’est pourquoi les pruneaux sont recommandés pour soulager les constipations occasionnelles.

Histoire

Tout d’abord originaires de Chine, les pruneaux sont connus depuis l'Antiquité pour leurs vertus nutritionnelles, diététiques et médicales. Par la suite, ils seront importés d’Extrême-Orient et expédiés d’Agen par bateau depuis les quais de la Garonne dès le XVIIème siècle. Agen donna ainsi son nom aux pruneaux qui s’appellent depuis Pruneaux d’Agen. Les marins appréciaient particulièrement son goût et ses capacités de conservation. Ce sont eux, qui en les mélangeant à une préparation composée d'œufs, de farine et de sucre, sont à l’origine de la fameuse recette du far breton aux pruneaux. Dans sa terre de culture, on les célèbre tous les ans à la fin août à l’occasion du « Grand Pruneau Show » : trois jours de fête et de dégustation autour de ce fruit incontournable !
Le saviez-vous ? Les prunes sont aujourd’hui séchées dans des tunnels de séchage ventilés. Les consommateurs n’appréciant pas particulièrement les pruneaux trop secs et durs, ils sont souvent réhydratés. Nous consommons majoritairement les pruneaux demi-secs, au taux d’humidité compris entre 20 et 35% maximum.

Sélection, consommation et conservation

Selon vos goûts, vous pouvez choisir entre pruneaux demi-secs (jusqu’à 35% d’humidité) et pruneaux secs qui, quant à eux, ont une humidité maximum de 23 %. Par conséquent, il est fréquent que ces derniers soient réhydratés dans de l'eau ou du vin rouge avant de les cuire pour la traditionnelle compote de pruneaux ou pour une salade de fruits.

La technique de séchage utilisée et leur contenu élevé en sucre font que les pruneaux se conservent très facilement dans un endroit frais et sec. Pour prolonger leur conservation, on peut également les placer au réfrigérateur. Cela peut néanmoins provoquer leur assèchement. Pas de panique ! Il suffit alors souvent de les faire tremper dans un liquide (eau, jus, alcool…) pour leur redonner leur moelleux caractéristique.

Astuces culinaires

Le pruneau peut aisément se transformer en votre meilleur allié gourmandise :
• Farci (de pâte d'amande, de noix, de chocolat, ou bien même de fromage) ou encore enrobé de chocolat, il devient une friandise saine !
• N’hésitez pas à le cuisiner dans vos plats salés : il accompagne avec originalité vos viandes blanches (porc, veau…) pour une merveilleuse alliance sucré-salé.
• Vous n’appréciez pas sa texture ? Laissez-vous tenter par un smoothie ! Notre recommandation : avec de la banane, pour une consistance idéale.
• Ecologie - Incroyable mais vrai : les noyaux de pruneaux sont utilisés comme combustible !
• Beauté - Réduits en poudre, les noyaux de pruneaux constituent un excellent exfoliant !
• En parlant de noyaux, achetez vos pruneaux non dénoyautés lorsque vous prévoyez de les cuisiner en recette salée : ils apporteront une touche d'amertume, mais aussi de la pectine, qui sert de liant pour la sauce

Idées de recettes

Les produits de saison

Les produits de saison

Produits de la même gamme

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Donnez votre avis

Août 2015 - Pruneau

Août 2015 - Pruneau

Sélection, consommation et conservation

Selon vos goûts, vous pouvez choisir entre pruneaux demi-secs (jusqu’à 35% d’humidité) et pruneaux secs qui, quant à eux, ont une humidité maximum de 23 %. Par conséquent, il est fréquent que ces derniers soient réhydratés dans de l'eau ou du vin rouge avant de les cuire pour la traditionnelle compote de pruneaux ou pour une salade de fruits.

La technique de séchage utilisée et leur contenu élevé en sucre font que les pruneaux se conservent très facilement dans un endroit frais et sec. Pour prolonger leur conservation, on peut également les placer au réfrigérateur. Cela peut néanmoins provoquer leur assèchement. Pas de panique ! Il suffit alors souvent de les faire tremper dans un liquide (eau, jus, alcool…) pour leur redonner leur moelleux caractéristique.

Astuces culinaires

Le pruneau peut aisément se transformer en votre meilleur allié gourmandise :
• Farci (de pâte d'amande, de noix, de chocolat, ou bien même de fromage) ou encore enrobé de chocolat, il devient une friandise saine !
• N’hésitez pas à le cuisiner dans vos plats salés : il accompagne avec originalité vos viandes blanches (porc, veau…) pour une merveilleuse alliance sucré-salé.
• Vous n’appréciez pas sa texture ? Laissez-vous tenter par un smoothie ! Notre recommandation : avec de la banane, pour une consistance idéale.
• Ecologie - Incroyable mais vrai : les noyaux de pruneaux sont utilisés comme combustible !
• Beauté - Réduits en poudre, les noyaux de pruneaux constituent un excellent exfoliant !
• En parlant de noyaux, achetez vos pruneaux non dénoyautés lorsque vous prévoyez de les cuisiner en recette salée : ils apporteront une touche d'amertume, mais aussi de la pectine, qui sert de liant pour la sauce

Donnez votre avis