« Ah non, pas des blettes ! »

La blette réveille en vous de mauvais souvenirs ? Chez les enfants comme chez les plus grands, la blette est trop souvent associée aux plats de cantine peu travaillés. Et pourtant, la blette, bien cuisinée, peut se révéler un délicieux légume : sain, goûteux, et qui change !

La blette est une plante potagère dont on déguste autant les feuilles que les côtes (aussi appelées cardes). En fonction de la variété, les blettes peuvent être vertes, blanches, jaunes, oranges, rouges ou violacées, et ses tiges blanches ou orangées. La blette provient de la même famille que la betterave ou encore l’épinard.
Les blettes sont parfois nommées bettes à carde ou poirées, et attention à ne pas les confondre avec la rhubarbe, à laquelle elle ressemble beaucoup lorsqu’elles sont vertes à la tige rouge.

Les bienfaits

La blette ne mérite pas sa mauvaise réputation gustative : elle est peu calorique, riche en protéines, en potassium, en phosphore, en calcium et en sodium. De plus, tout en elle est comestible : ses feuilles comme ses côtes, qui sont par ailleurs complémentaires nutritionnellement parlant !
N’hésitez donc pas à en consommer de temps à autre, ce ne sont pas les idées recettes qui manquent pour les rendre gourmandes !

Histoire

La blette apparait sous la chaleur des côtes méditerranéennes dès l’Antiquité. Des traces de sa culture et de sa consommation ont pu être retrouvées en Mésopotamie, mais aussi dans la Rome Antique. On associe souvent ce légume à la betterave sauvage, dont son nom  tire la même racine. Son autre nom, celui de « poirée », provient du fait qu’on la consommait souvent en soupe, associée au poireau. Sa consommation a largement décliné depuis la fin du XIXème siècle, époque où l’on cultivait et consommait une dizaine de variétés de ce légume.

Sélection, consommation et conservation

Les blettes sont cultivées et récoltées dans le sud de la France, pour être vendues entre les mois de septembre et de novembre. Choisissez les blettes aux feuilles bien colorées, souples, fermes, et non flétries. Veillez à ce que les tiges n’aient pas de tâches noires ou brunes à leur base : c’est une marque d’oxydation qui indique qu’elles n’ont pas été cueillies récemment.

Les blettes se conserveront plus longtemps si elles sont cueillies en bottes qu’en feuilles individuelles. Pour optimiser leur conservation, placez-les dans un torchon bien serré, en mouillant le côté du torchon en contact avec la base des côtes, et placez-les au réfrigérateur.

Vous pouvez consommer les feuilles de blette, comme ses côtes, crues ou cuites. Pour les déguster crues, préparez-les en salade composée, accompagnées de crudités et d’une sauce relevée pour nuancer leur amertume. Cuites, vous pouvez les cuisiner en gratins, tartes ou poêlées. Les blettes peuvent être cuites à l’eau salée, à la vapeur ou simplement revenues dans une poêle.

Astuces culinaires

• Vos blettes ne noirciront pas à la cuisson si vous mettez un filet de citron dans leur eau de rinçage et dans leur eau de cuisson.
• Enlever les fils des côtes de blettes peut parfois s’avérer difficile. Pour vous faciliter la tâche, entaillez la base de celles-ci et tirez pour que les fils viennent. Faites la même chose pour l'autre côté de la côte.
• Vos blettes sont cuites lorsque leur chair s'écrase sous la pression de vos doigts.

Idées de recettes

Les produits de saison

Les produits de saison

Produits de la même gamme

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Donnez votre avis

Octobre 2015 - Blette

Octobre 2015 - Blette

Sélection, consommation et conservation

Les blettes sont cultivées et récoltées dans le sud de la France, pour être vendues entre les mois de septembre et de novembre. Choisissez les blettes aux feuilles bien colorées, souples, fermes, et non flétries. Veillez à ce que les tiges n’aient pas de tâches noires ou brunes à leur base : c’est une marque d’oxydation qui indique qu’elles n’ont pas été cueillies récemment.

Les blettes se conserveront plus longtemps si elles sont cueillies en bottes qu’en feuilles individuelles. Pour optimiser leur conservation, placez-les dans un torchon bien serré, en mouillant le côté du torchon en contact avec la base des côtes, et placez-les au réfrigérateur.

Vous pouvez consommer les feuilles de blette, comme ses côtes, crues ou cuites. Pour les déguster crues, préparez-les en salade composée, accompagnées de crudités et d’une sauce relevée pour nuancer leur amertume. Cuites, vous pouvez les cuisiner en gratins, tartes ou poêlées. Les blettes peuvent être cuites à l’eau salée, à la vapeur ou simplement revenues dans une poêle.

Astuces culinaires

• Vos blettes ne noirciront pas à la cuisson si vous mettez un filet de citron dans leur eau de rinçage et dans leur eau de cuisson.
• Enlever les fils des côtes de blettes peut parfois s’avérer difficile. Pour vous faciliter la tâche, entaillez la base de celles-ci et tirez pour que les fils viennent. Faites la même chose pour l'autre côté de la côte.
• Vos blettes sont cuites lorsque leur chair s'écrase sous la pression de vos doigts.

Donnez votre avis