« Abracadabra, voila le rutabaga ! »

Ne le confondez pas avec le navet ! S’ils se ressemblent, c’est bien parce qu’ils sont de la même famille, celle des crucifères, mais sa chair est bien plus jaune. Egalement surnommé « chou de Siam », ce légume, relégué après la deuxième guerre mondiale,  mérite pourtant sa place dans nos assiettes.

Les bienfaits

Il est important de consommer 5 fruits et légumes par jour, on ne vous le fera pas découvrir ! En revanche, il est important (et agréable) de varier son alimentation, et intégrer à son alimentation de nouveaux aliments comme le rutabaga permet de diversifier les nutriments ingérés. De plus,  les légumes de la famille des crucifères comme le rutabaga sont réputés pour aider à prévenir certains cancers tels que celui du poumon ou des reins. Il est aussi source de phosphore, de magnésium et de potassium. Enfin, il est peu calorique avec seulement 36 kcals pour 100 g de rutabaga cru.

Histoire

Apparu au XIXème siècle, le terme « rutabaga » proviendrait du suédois « rottabaggar », qui signifie « chou-navet ». Au Québec, il est encore parfois appelé  « chou de Siam », d’une vieille expression autrefois utilisée en France.

On s’entend à dire que le rutabaga est né d'un croisement volontaire  entre un chou frisé et un navet. S’il l’on ne sait pas dire où ce croisement a été effectué, son nom anglais de « swede turnip » nous laisse penser que ce serait en Suède que l’on aurait donné naissance à cet hybride.

Longtemps relégué en Occident car considéré comme aliment de famine, le rutabaga a repris des lettres de noblesse au cours des dernières années, grâce à de grands chefs comme Marc Veyrat, qui ont eu l'audace de remettre ces légumes au menu.

Sélection, consommation et conservation

Choisissez les rutabagas de petite ou moyenne taille, les plus gros risquant d’être filandreux. Les rutabagas doivent être bien fermes et lourds, et leur peau sans taches noires, synonymes de moisissures).

Vous pouvez conserver le rutabaga cru avec ses fanes jusqu’à 3 semaines dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Nous ne vous recommandons toutefois pas une conservation si longue : le cœur a tendance à devenir filandreux avec le temps, augmentant le temps de cuisson ; et les fanes se faneront et jauniront au bout de quelques jours.

Cuit, il se conservera quelques jours dans un contenant hermétique. Attention toutefois, plus vous les conservez, plus le goût deviendra prononcé.

Les fanes du rutabaga sont comestibles. Elles se cuisinent comme les fanes de navets avec cependant un goût piquant plus prononcé! Vous pouvez même les cuisiner si elles sont flétries, tant qu’elles n’ont pas jauni. Leur temps de cuisson est beaucoup plus long que pour les navets. Mais cela en vaut le coup : le rutabaga se cuisine en purée, en pot-au-feu, en potée, en frites, en galettes, ou en soupe.

Astuces culinaires

Le rutabaga est un véritable légume passe-partout, qui s’intégrera à merveille à toutes sortes de recettes :

  • Râpés, vous pouvez les ajouter  à une salade de carotte ou de chou, assaisonnés de la savoureuse sauce salade sans huile Dijonnaise Jardin d’Orante.
  • Glacés, pour des recettes qui sentent bon les fêtes ! Coupez-les en tranches de 3 mm d'épaisseur. Faites chauffer du miel et du beurre jusqu'à ce que la préparation caramélise, déglacez avec un peu d'eau, puis ajoutez les tranches de rutabaga. Faites revenir jusqu'à ce qu'elles soient bien tendres.
  • Mixés, en purée, avec d’autres délicieux légumes du potager : carottes, navets,  poireaux, oignons et pommes de terre…

Idées de recettes

  • Rutabaga et légumes rôtis au balsamique

    Préparation :  30 minutes Cuisson :  40 minutes Ingrédients pour 6 personnes 3 cuillères à soupe d'huile d'olive vierge extra Bio Jardin d’Orante 1 cuillère à soupe de thym 500 g de carottes 500 g  de panais 1 rutabaga coupé en gros...

  • Frites de rutabaga à l'ail et au romarin

    Préparation :  10 minutes Cuisson :  40 minutes Ingrédients pour 4 personnes 2 à 3 rutabagas moyens 2 cuillères à soupe  d’huile d’olive saveur Ail & Romarin Jardin d’Orante 1 cuillère à café de sel Un peu de parmesan râpé

  • Purée de rutabaga et son sauté de canard

    Préparation :  25 minutes Cuisson :  40 minutes Ingrédients pour 4 personnes 2 filets de canards 3 pommes de terre 1 rutabaga 1 échalote 2 oignons 2 cuillères à soupe de persil plat ciselé 1 gousse d’ ail 3 cuillères à soupe de...

Les produits de saison

Les produits de saison

Produits de la même gamme

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Donnez votre avis

Décembre 2015 - Rutabaga

Décembre 2015 - Rutabaga

Sélection, consommation et conservation

Choisissez les rutabagas de petite ou moyenne taille, les plus gros risquant d’être filandreux. Les rutabagas doivent être bien fermes et lourds, et leur peau sans taches noires, synonymes de moisissures).

Vous pouvez conserver le rutabaga cru avec ses fanes jusqu’à 3 semaines dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Nous ne vous recommandons toutefois pas une conservation si longue : le cœur a tendance à devenir filandreux avec le temps, augmentant le temps de cuisson ; et les fanes se faneront et jauniront au bout de quelques jours.

Cuit, il se conservera quelques jours dans un contenant hermétique. Attention toutefois, plus vous les conservez, plus le goût deviendra prononcé.

Les fanes du rutabaga sont comestibles. Elles se cuisinent comme les fanes de navets avec cependant un goût piquant plus prononcé! Vous pouvez même les cuisiner si elles sont flétries, tant qu’elles n’ont pas jauni. Leur temps de cuisson est beaucoup plus long que pour les navets. Mais cela en vaut le coup : le rutabaga se cuisine en purée, en pot-au-feu, en potée, en frites, en galettes, ou en soupe.

Astuces culinaires

Le rutabaga est un véritable légume passe-partout, qui s’intégrera à merveille à toutes sortes de recettes :

  • Râpés, vous pouvez les ajouter  à une salade de carotte ou de chou, assaisonnés de la savoureuse sauce salade sans huile Dijonnaise Jardin d’Orante.
  • Glacés, pour des recettes qui sentent bon les fêtes ! Coupez-les en tranches de 3 mm d'épaisseur. Faites chauffer du miel et du beurre jusqu'à ce que la préparation caramélise, déglacez avec un peu d'eau, puis ajoutez les tranches de rutabaga. Faites revenir jusqu'à ce qu'elles soient bien tendres.
  • Mixés, en purée, avec d’autres délicieux légumes du potager : carottes, navets,  poireaux, oignons et pommes de terre…

Donnez votre avis