Nouveau Octobre 2017- Le panais

De la même famille que la carotte, je suis l’un des légumes anciens qui connait un spectaculaire renouveau. On peut me consommer cru comme cuit. Qui suis-je ? Le panais, même si je vous l’accorde, on me confond souvent avec le persil tubéreux !

Les bienfaits

Le panais, malgré son ancienneté, est riche sur le plan nutritionnel. En effet, il est très concentré en vitamines, il renferme, également, du potassium et du magnésium en quantité élevée. Ses fibres abondantes participent au bien-être digestif.

De plus une portion de 100 grammes de panais râpés suffit presque à elle seule à couvrir les besoins quotidiens minimum en potassium : ce qui représente entre 375 et 785 mg !

Histoire

Le panais sauvage est présent dans tout le continent européen ainsi qu’en Afrique du Nord. Il a été ensuite amené et cultivé en Amérique du Nord dès le XVIIème siècle.

Au Moyen-Age, il fait partie d’une centaine d’espèces communément cultivées dans les monastères. C’est à partir de là qu’il est progressivement distingué de la carotte dont il est cousin.

L'histoire du panais se confond beaucoup avec celle de la carotte, car la distinction entre les deux plantes, qui appartiennent à la même famille botanique, n'était pas toujours claire jusqu'à la fin de la Renaissance.

Le panais est un légume avec une racine plus ou moins longue, de couleur blanchâtre.
 On distingue plusieurs groupes selon la morphologie de la racine :

  •          Panais rond, en forme de toupie de 12 à 15 cm de diamètre.
  •          Panais demi-long, d'une forme proche de celle de la carotte, est la plus cultivée actuellement.
  •          Panais long, le plus proche de la forme sauvage avec une racine de 30 à 45 cm de long 

Sélection, consommation et conservation

Afin de bien choisir le panais, il faut prendre en compte plusieurs critères. En effet, il doit être ferme et dense et la présence de belles fanes témoigneront de sa fraîcheur.

Le panais se déguste comme la carotte, cru comme cuit, alors laissez votre imagination vous emporter en cuisine et redorer l’image de ce légume ancien !

Question conservation, le panais se conserve au frigo, de la même manière que la carotte. Il aura par contre tendance à se ramollir plus rapidement.

On peut également le conserver dans un sachet de papier kraft jusqu’à trois semaines au frigo.

Autre moyen de conservation, la cave : au frais, il se conserve entre 4 et 6 mois, avec 1 cm de fane.

Idées de recettes

Les produits de saison

Les produits de saison

Produits de la même gamme

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Donnez votre avis

Octobre 2017 - Le panais

Octobre 2017 - Le panais

Sélection, consommation et conservation

Afin de bien choisir le panais, il faut prendre en compte plusieurs critères. En effet, il doit être ferme et dense et la présence de belles fanes témoigneront de sa fraîcheur.

Le panais se déguste comme la carotte, cru comme cuit, alors laissez votre imagination vous emporter en cuisine et redorer l’image de ce légume ancien !

Question conservation, le panais se conserve au frigo, de la même manière que la carotte. Il aura par contre tendance à se ramollir plus rapidement.

On peut également le conserver dans un sachet de papier kraft jusqu’à trois semaines au frigo.

Autre moyen de conservation, la cave : au frais, il se conserve entre 4 et 6 mois, avec 1 cm de fane.

Donnez votre avis