Ne faites pas chou blanc sur les expressions !
Saviez-vous que les petits garçons naissaient dans les choux ? Ces petits bouts de choux n’ont pas pour autant les oreilles en feuilles de choux. Sans vouloir vous prendre le chou avec ses histoires de choux ni faire de chou gras auprès de vous, il serait bête (comme chou) de ne pas tenter de ménager la chèvre et le chou avec vous. Vous êtes dans les choux ? Pitié, ne nous rentrez pas dans le chou, ce n’est qu’une histoire de choux.
Redécouvrez le chou blanc, fidèle participant du top five des légumes les plus détestés à la cantine avec ses amis le chou chinois, le chou rouge, le chou vert et le chou de Bruxelles. Et oui, dans la famille des choux, c’est carnaval tous les jours.

Les bienfaits

Back to serious aspects! Le chou blanc est gorgé de bienfaits pour votre corps. En régulant le métabolisme du sucre et des graisses, il stimulerait l’amincissement. Consommé régulièrement, ce crucifère contribue à un meilleur équilibre nutritionnel. Sa densité en fibres, vitamines C (aux vertus tonifiantes) et provitamines A, l’aide à jouer un rôle d’antioxydant très efficace. Detox time ! Maintenez la forme et la ligne en hiver grâce également à sa charge en minéraux (potassium notamment). Légume peu énergétique, ce légume est léger et peut être consommé sans ou avec très peu de matières grasses. C’est le compagnon idéal d’une alimentation équilibrée.

Histoire

Le chou blanc est originaire de l’ouest européen mais a rapidement conquis le bassin méditerranéen. L’histoire raconte que les Grecs le servaient aux jeunes mariés sous forme de soupe le matin de leur nuit de noce. C’est d’ailleurs de cette coutume que vient la légende des enfants qui naissent dans les choux. Sympa le petit dej’!
Légume très populaire, le chou blanc était également très apprécié des rois. Les banquets de Louis XIV en comptaient régulièrement. A cette époque, on lui attribuait même la vertu de protéger contre le scorbut. De nos jours, en France, cette plante potagère est essentiellement cultivée dans le Nord, l’Ouest et la Provence. Sa consommation se situe principalement entre octobre et mars mais son utilisation large et variée permet de le déguster presque toute l’année. La plus grande fierté du chou ? Faire parti d’un des plus célèbres plats traditionnels français : la choucroute !

Savez-vous aimer les choux ?
Bien évidemment le chou se déguste cuit. La choucroute en est un merveilleux exemple. Premièrement le chou blanc est blanchi et cuit au vin blanc (ou au champagne). Par la suite, dans une cocotte, avec des baies de genièvre et du vin blanc, des pommes de terre et un assortiment de charcuteries, il deviendra le plat typique alsacien. Convivialité assurée !
Mais le chou blanc peut également être dégusté cru ! Concoctez de succulentes salades de crudités en le découpant en lamelles et en préparant un délicieux sucré-salé en y incorporant quelques lanières de pommes et un oignon émincé.
Pensez également à utiliser ses grandes feuilles comme « récipient ». Pour un effet bio et naturel, déposez une farce au centre et refermez délicatement cette petite préparation à l’aide d’une branche de ciboulette. Vous réaliserez ainsi de jolies aumônières.

Sélection, consommation et conservation

Choisissez votre chou blanc en fonction de son poids et de son aspect : il doit être lourd, dense et ses feuilles doivent être serrées, fermes et brillantes. Une astuce : vous reconnaitrez un bon chou s’il crisse sous vos doigts ! En matière de conservation, rien de plus facile : conservez-le dans le bac à légume de votre réfrigérateur pendant une semaine maximum. Vient ensuite le meilleur moment : la dégustation. Pour le consommer, veillez préalablement à bien le laver, de la même manière qu’une salade. Une fois le trognon et les feuilles abimées écartées, coupez le en quatre pour le blanchir quelques minutes dans de l’eau bouillante et salée. Ceci rendra le légume plus digeste. Libre à vous ensuite de laisser court à votre imagination : en soupe, en potée, braisé ou encore en gratin, le chou saura vous séduire sous différentes formes.

Astuces culinaires

• En préparation aigre-douce, il accompagne à la perfection la pintade, le veau ou encore le porc lorsqu’il est braisé.
• Cuit à la vapeur, le chou blanc s’accommode d’avantage avec le poisson. La lotte et le haddock se marient très bien avec ce légume potager.
• Ok, ok, c’est vrai, ça sent pas vraiment la rose quand on le cuit… Une astuce ? Ouvrez les fenêtres et pensez au bonheur qu’il vous apportera en bouche une fois à table. Ca devrait passer… Plus sérieusement, une vraie astuce : mettre du jus de citron dans l’eau de cuisson !
• Un chou entier c’est trop gros pour vous ? Congelez-en une partie !
• Métamorphosez-le : velouté, purée, lasagnes, gratin, cannelloni, taboulé et même carpaccio sont possibles.
• Bon, forcement fallait y venir : le chou ça fait péter. Ou plutôt « ça donne des flatulences » comme disent les plus sages. Pour les intestins les plus délicats, veillez à blanchir ce légume avant de le préparer. Le chou vous veut du bien !

Idées de recettes

  • Chou blanc croquant à la chinoise

    Préparation :  15 minutes Cuisson :  5 minutes Ingrédients pour 4 personnes 1 chou blanc lavé et émincé 2 carottes Sauce salade sans huile Dijonnaise Jardin d'Orante 4 cuillères à soupe d’ huile d'olive vierge extra bio Jardin d'Orante...

Les produits de saison

Les produits de saison

Produits de la même gamme

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Donnez votre avis

Avril 2012 - Chou blanc

Avril 2012 - Chou blanc

Savez-vous aimer les choux ?
Bien évidemment le chou se déguste cuit. La choucroute en est un merveilleux exemple. Premièrement le chou blanc est blanchi et cuit au vin blanc (ou au champagne). Par la suite, dans une cocotte, avec des baies de genièvre et du vin blanc, des pommes de terre et un assortiment de charcuteries, il deviendra le plat typique alsacien. Convivialité assurée !
Mais le chou blanc peut également être dégusté cru ! Concoctez de succulentes salades de crudités en le découpant en lamelles et en préparant un délicieux sucré-salé en y incorporant quelques lanières de pommes et un oignon émincé.
Pensez également à utiliser ses grandes feuilles comme « récipient ». Pour un effet bio et naturel, déposez une farce au centre et refermez délicatement cette petite préparation à l’aide d’une branche de ciboulette. Vous réaliserez ainsi de jolies aumônières.

Sélection, consommation et conservation

Choisissez votre chou blanc en fonction de son poids et de son aspect : il doit être lourd, dense et ses feuilles doivent être serrées, fermes et brillantes. Une astuce : vous reconnaitrez un bon chou s’il crisse sous vos doigts ! En matière de conservation, rien de plus facile : conservez-le dans le bac à légume de votre réfrigérateur pendant une semaine maximum. Vient ensuite le meilleur moment : la dégustation. Pour le consommer, veillez préalablement à bien le laver, de la même manière qu’une salade. Une fois le trognon et les feuilles abimées écartées, coupez le en quatre pour le blanchir quelques minutes dans de l’eau bouillante et salée. Ceci rendra le légume plus digeste. Libre à vous ensuite de laisser court à votre imagination : en soupe, en potée, braisé ou encore en gratin, le chou saura vous séduire sous différentes formes.

Astuces culinaires

• En préparation aigre-douce, il accompagne à la perfection la pintade, le veau ou encore le porc lorsqu’il est braisé.
• Cuit à la vapeur, le chou blanc s’accommode d’avantage avec le poisson. La lotte et le haddock se marient très bien avec ce légume potager.
• Ok, ok, c’est vrai, ça sent pas vraiment la rose quand on le cuit… Une astuce ? Ouvrez les fenêtres et pensez au bonheur qu’il vous apportera en bouche une fois à table. Ca devrait passer… Plus sérieusement, une vraie astuce : mettre du jus de citron dans l’eau de cuisson !
• Un chou entier c’est trop gros pour vous ? Congelez-en une partie !
• Métamorphosez-le : velouté, purée, lasagnes, gratin, cannelloni, taboulé et même carpaccio sont possibles.
• Bon, forcement fallait y venir : le chou ça fait péter. Ou plutôt « ça donne des flatulences » comme disent les plus sages. Pour les intestins les plus délicats, veillez à blanchir ce légume avant de le préparer. Le chou vous veut du bien !

Donnez votre avis