La Nectarine ? Elle te donne la pêche !
Sous sa peau lisse, gourmande et colorée, se cache une chair ferme, juteuse et sucrée. Les nectarines sont presque identiques à ses cousines les pêches ainsi qu’à ses cousins les brugnons. Ces fruits fragiles, issus de la même famille des rosacées, sont gorgés de vitamines, fibres alimentaires et antioxydants. Pour en garder le meilleur, il est souvent conseillé de les consommer avec la peau mais bien sur en prenant garde à ne pas croquer leur cœur souvent assez dur : le noyau.

Les bienfaits

C’est bien connu, la nectarine est un fruit riche en potassium et carotène. Bonne pour la croissance, les enfants peuvent les dévorer (presque) à volonté tout l’été. La Nectarine est également une bonne source de vitamines C. Comme tout bon fruit qui se respecte, elle vous aide à renforcer les défenses de votre organisme. Son pouvoir antioxydant est, de plus, très élevé. Vous pouvez donc les déguster en toute confiance. 

Histoire

Mystère, mystère, qui saura retrouver l’origine de la nectarine ? Souvent confondu avec ses cousines les pêches, les nectarines sont souvent restées dans leur ombre. Néanmoins, nous pouvons être certains d’une chose : la nectarine ne provient pas d’un croisement entre la pêche et le prunier comme beaucoup le disent. La Perse, la Grèce et la région de Rome semblent être les territoires où sont apparus les premiers textes parlant de « pêche sans duvet » souvent nommé « brugnon ». Son premier nom : « noix de Perse » parle d’ailleurs de lui-même. Sa véritable expansion commença au XVIIIème siècle, lorsque les Espagnols l’exportèrent aux Etats-Unis et qu’elle se multiplia de manière époustouflante. Quelques années après son arrivée, on dénombrait déjà plus de 150 variétés en Californie. En ce qui concerne la France, la nectarine a choisi sa terre d’accueil. Après avoir passé sa vie à conquérir le monde, la nectarine a posé ses bagages dans le sud de la France où elle semble se plaire divinement vu sa production d’année en année. La France est le 4ème pays européen producteur de nectarines ; ce qui représente environ 15% de la production européenne. 

Pêche, nectarine, brugnon, comment les reconnaitre ?
De mai à septembre, vous pouvez consommer des pêches, des brugnons et des nectarines car c’est la pleine saison. Mais la plus grande difficulté reste encore de les différencier ! Pour les reconnaitre, rien de plus facile : la pêche se différentie des deux autres car sa peau est plus duveteuse. En ce qui concerne les nectarines et les brugnons, c’est au cœur du fruit qu’il faut aller chercher. Le noyau de la nectarine est libre, il n’adhère pas à la chair qui l’entoure. Celui du brugnon, au contraire, adhère totalement à la chair du fruit.

Sélection, consommation et conservation

Pour choisir une nectarine, sentez-la et laissez vous guider par votre odorat. Attention néanmoins à ne pas les prendre un peu trop mûres (trop molle). En effet, leur maturation est rapide. Par conséquent, achetez les et laissez-les mûrir à température ambiante chez vous ! Consommez-les ensuite avec la peau, vous en tirerez un meilleur bénéfice. La grande majorité de ses valeurs nutritives s’y trouvent. Vous bénéficierez ainsi d’un maximum de fibres et d’antioxydants.

Astuces culinaires

• Nature, croquez-la à pleine dent et savourez ses délices sucrés !
• Pêche Melba, un classique ? Et pourquoi pas Nectarine Melba ?!
• La salade de fruits lui va si bien, mais elle peut également aromatiser des yaourts maison, être transformée en sorbet ou encore garnir des tartes et gâteaux.
• Viande blanche et volaille se marient très bien avec ce fruit tendre et juteux. En les faisant revenir au beurre, avec un peu de sel, poivre et ensuite flambée au cognac, vous la transformerez en un excellent accompagnement.
• Grillée au four avec un peu de miel dessus : un régal !
• Coulis, confiture, gelée, compote : les possibilités sont infinies.

Idées de recettes

  • Wok de crevettes et nectarines

    Préparation :  20 minutes Cuisson :  20 minutes Ingrédients pour 4 personnes 4 nectarines pelées et sans noyaux 500 g de crevettes crues décortiquées 1 verre de jus de citron (10 cl) 2 cuillères à café de baies roses 4 cuillères à...

Les produits de saison

Les produits de saison

Produits de la même gamme

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Donnez votre avis

Mai 2012 - Nectarine

Mai 2012 - Nectarine

Pêche, nectarine, brugnon, comment les reconnaitre ?
De mai à septembre, vous pouvez consommer des pêches, des brugnons et des nectarines car c’est la pleine saison. Mais la plus grande difficulté reste encore de les différencier ! Pour les reconnaitre, rien de plus facile : la pêche se différentie des deux autres car sa peau est plus duveteuse. En ce qui concerne les nectarines et les brugnons, c’est au cœur du fruit qu’il faut aller chercher. Le noyau de la nectarine est libre, il n’adhère pas à la chair qui l’entoure. Celui du brugnon, au contraire, adhère totalement à la chair du fruit.

Sélection, consommation et conservation

Pour choisir une nectarine, sentez-la et laissez vous guider par votre odorat. Attention néanmoins à ne pas les prendre un peu trop mûres (trop molle). En effet, leur maturation est rapide. Par conséquent, achetez les et laissez-les mûrir à température ambiante chez vous ! Consommez-les ensuite avec la peau, vous en tirerez un meilleur bénéfice. La grande majorité de ses valeurs nutritives s’y trouvent. Vous bénéficierez ainsi d’un maximum de fibres et d’antioxydants.

Astuces culinaires

• Nature, croquez-la à pleine dent et savourez ses délices sucrés !
• Pêche Melba, un classique ? Et pourquoi pas Nectarine Melba ?!
• La salade de fruits lui va si bien, mais elle peut également aromatiser des yaourts maison, être transformée en sorbet ou encore garnir des tartes et gâteaux.
• Viande blanche et volaille se marient très bien avec ce fruit tendre et juteux. En les faisant revenir au beurre, avec un peu de sel, poivre et ensuite flambée au cognac, vous la transformerez en un excellent accompagnement.
• Grillée au four avec un peu de miel dessus : un régal !
• Coulis, confiture, gelée, compote : les possibilités sont infinies.

Donnez votre avis